Mycotoxines des maïs ensilage en Bretagne : résultats du 1er Observatoire

[ad_1]

Les produits disponibles sur le marché sont nombreux et variables en termes de composition.

Généralement, on y retrouve 2 stratégies de traitement :

1. Une stratégie basée sur les liaisons électrostatiques, avec des argiles et parois de levures pour l’adsorption. Il s’agit de capteurs/fixateurs qui maintiennent les toxines dans le tube digestif et qui les éliminent au travers des fèces.

2. Une stratégie de bio-transformation dans le rumen par des enzymes, qui supprime la toxicité.

Les traitements mis en place demandent quelques semaines avant de voir un effet positif. Les doses à apporter sont à moduler selon la pression mycotoxines retrouvée dans les analyses, et les quantités de fourrages contaminés ingérés.

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *